Marine H Écrivain

Marine H Écrivain Page de l'auteur Marine H
(8)

Elle avait un rêve, le rêve de faire rêver, le rêve d’émouvoir. Oui, mais comment ? C’est un rêve tellement dur à réaliser. Elle mit tout son cœur à l’ouvrage, laissant parler des émotions venues d’un autre monde, d’une autre vie, une vie de joie, de tristesse, de peur et d’angoisse. Elle invente une histoire sans jamais oublier d’y laisser quelques pensées qui lui sont chères. Elle voudrait laisser une trace, émouvoir les gens, leur permettre de s’évader, sans jamais avoir la prétention d’être meilleure que les autres. Mais pour cela, elle a besoin de vous, elle compte sur vous, elle vous aime.

* VŒUX * 🥂Bonjour mes chers lecteurs,🥂 Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui débute !🥳 J'esp...
01/12/2020

* VŒUX *

🥂Bonjour mes chers lecteurs,🥂

Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui débute !🥳 J'espère qu'elle vous apportera joie, bonheur et tutti quanti ! Pour ma part, beaucoup de projets à mener de front ! 💪🏻 En attendant, j'en profite pour vous poster un texte orphelin qui à tout juste quelques heures. On débute 2020 avec un peu d'amour et d'espoir.🥰 N'hésitez pas à me faire part de votre ressenti et à partager si le cœur vous en dit.
Bonne lecture et à très bientôt !

UNITÉ.

Deux routes diamétralement opposées qui se rejoignent.
Deux battements de cœur qui s’appellent, se reconnaissent.
Un heureux hasard,
La magie de deux regards qui furtivement se croisent.
Toi, seul dans la nuit froide et noire, ton aura puissante et attractive.
Je t’imagine encore dans cette hivernale pénombre, brillant tel un phare en pleine mer.
Une chaleur qui naît sous une température négative.
Une soirée divine.
Une évidence.
Tu as kidnappé mon corps et âme qui ne répondent qu’à toi.
Tu es le détenteur de la seule et unique clé.
Te souviens-tu de cette nuit magique où tu m’as dit ces mots, pour la première fois ?
L’intonation de ta voix est gravée en moi.
Rappelle-toi de la communion de nos corps qui n’en avaient jamais assez,
De leurs parfaites osmoses, quand aucun terme n’était assez fort.
Tu m’avais posé cette question un peu folle…
Ces chuchotements timides et véhéments ne s’étioleront jamais…
Te remémores-tu ces instants de bonheur où rien d’autre n’existait ?
Ce tendre sourire qui illumine ton doux visage, m’apparaît chaque fois que mes yeux sont clos.
Les colossales difficultés n’ont pas eu raison de nous.
Nous revenons de tellement loin…
Presque morts.
Accrochés par un fil à ce qu’il reste de notre histoire.
Le paradis et l’enfer se sont affrontés dans une bataille sanglante.
Encore debout malgré tout, le lien qui nous unit n’a pu être rompu.
Rien ni personne n’y est parvenu,
Pas même nous, qui ne savons pas faire dans la demi-mesure.
Mes sentiments ne se sont aucunement taris.
Je peux même t'affirmer qu'ils ont grandi.
Nous sommes capables du pire comme du meilleur.
Une malédiction autant qu’un cadeau du ciel.
Mourir pour renaître plus fort ?
Aujourd’hui, un nouveau soleil se lève et trace devant nous un chemin inédit.
Ma vie n’aurait de sens si elle n’était pas liée à la tienne.
À toi, pour toujours et à jamais.

Marine H Écrivain. ©Tous droits réservés.

12/14/2019
Fyctia

* NOUVEAU PROJET *
Bonjour mes chers lecteurs !
Comme j'ai pu brièvement l'évoquer dans une publication récente, je travaille sur un nouveau projet. Il est temps de vous en dire plus !
Ce nouveau roman entre dans le cadre d'un concours sur le thème : Sorcières, proposé par la plateforme Fyctia qui permet aux auteurs en herbe de se confronter aux avis impitoyable des "web-lecteurs". Le prix de ce concours ? La publication papier du roman gagnant chez Hugo&Cie.
Le titre de cette nouvelle oeuvre est : Le cercle de l'Éther.
Vous pouvez dès maintenant aller lire les prémisses de mon histoire sur le site : https://www.fyctia.com/stories/le-cercle-de-l-ether
Le principe : obtenir les lectures et likes pour débloquer la suite des chapitres. Je vous invite donc à aller y jeter un petit coup d'oeil.

Fyctia

* SCOOP * Nouveau projet en cours ? Maybe...À très bientôt mes chers lecteurs ;)
11/21/2019

* SCOOP *

Nouveau projet en cours ?
Maybe...
À très bientôt mes chers lecteurs ;)

* POÈME *Bonjour amis lecteurs, Dans le cadre de mon travail et de la journée mondiale de la douleur en date du 15 Octob...
10/22/2019

* POÈME *
Bonjour amis lecteurs,

Dans le cadre de mon travail et de la journée mondiale de la douleur en date du 15 Octobre, j'ai rédigé un poème sur ce thème et qui a eu l'honneur d'être récité durant la lecture de texte, événement qui a eu lieu à la médiathèque de Troyes. Je le partage donc avec vous aujourd'hui. N'hésitez pas à le partager et à me faire part de votre avis.
À bientôt et bonne lecture.

Douleur lancinante.

Tout allait bien
J’avais tout pour être heureuse
Je ne manquais de rien
Débordante de vie, joyeuse et amoureuse.

Quand un jour tout bascule
Le ciel me tombe sur la tête
Une brutalité qui m’accule
Aujourd’hui un destin funeste me guette.

Il rôde, me traque
Sans que je ne puisse rien faire, il m’attaque
Pourquoi moi ?
Comment ne pas perdre la foi ?

Tous les jours un peu plus il s’insinue
Je le sens partout
Dans chaque parcelle de ma peau mise à nue
Cette sensation de me prendre des coups…

Qu’ai-je fait pour la mériter ?
Cette injustice me tue
Comme mise au rebut
Bonne pour la casse, je suis damnée.

Entourée pourtant si seule
Ils veulent que renaisse l’espoir
Que je me batte contre cette épreuve colossale
Tandis que je ne perçois que les ténèbres et le noir

Je souffre, ma carcasse me fait si mal
Le chagrin et la douleur font saigner mon cœur
Je suis trahie par mon aspect frêle et mon teint pâle.
Je ne peux cacher ma frayeur.

Mon destin est scellé
Quand bien même je suis épuisée
Je n’ai d’autre choix que de me battre
Sourire, essayer pour ceux qui font briller mon âtre.

Cette affliction qui me gouverne
Ne me rend pas la tâche aisée
C’est un combat au quotidien qui enrichit ma peine
Je ne dois pas lui céder.

J’attends patiemment la délivrance
Que je repousse à contrecœur
Parce que je les aime et qu’il faut qu’ils avancent
Ils sont ma lueur de bonheur

Un brin d’espoir qui brille dans mon angoissante obscurité
Je rêve et j’imagine
Leur vie idyllique, emplie de joie et de gaîté
Cela m’aide à dissiper ma lancinante grise-mine.

Marine H écrivain. ©Tous droits réservés.

* TEXTE ORPHELIN *Bonjour mes chers lecteurs, Voici ma petite création autour du mot du jour : NEIGE ❄🌨 pour le "Inktobe...
10/12/2019

* TEXTE ORPHELIN *
Bonjour mes chers lecteurs,
Voici ma petite création autour du mot du jour : NEIGE ❄🌨 pour le "Inktober" des mots, dont je vous ai parlé il y a quelques jours lors de ma publication du texte "Stupidité"
N'hésitez pas à me faire part de votre ressenti 😊.
Bonne lecture ;) .

Il était enfin là. L'hiver. J'attendais toujours cet instant avec impatience, cela me semblait interminable pour seulement quatre mois de répit qui eux, défilaient bien trop rapidement. Lorsqu'il était présent, une lueur paradoxale venait réchauffer mon cœur endolori et fatigué. Mon corps crispé par une série sempiternelle de jours rythmés par des maux qui me hantaient sans discontinuer. J'étais las, épuisé. Alors, ma saison de prédilection pointant le bout de son nez m'apparaissait comme une délivrance, un cadeau du ciel. Ce que je préférais, c'était la neige. Elle recouvrait de son manteau blanc immaculé tout le paysage, elle m'enveloppait dans ses bras purs et délicats. Elle inspirait le calme et la quiétude que je ne trouvais nulle part ailleurs. De ma vie je n'avais rien vu d'aussi beau et rassérénant. Mon plaisir ultime était de sortir dans la nuit paisible, quand le ciel était dénué de nuages affichant un tableau luisant d'étoiles fabuleuses. Je me dirigeait au beau milieu de mon jardin pour m'allonger à même le sol, vêtu d'un simple sous-vêtement. Une pratique qui paraissait extrême pour tout un chacun, mais pas pour moi. C'était la perspective du paradis, la lumière au bout de mon tunnel : étroit jonché des ronces les plus tranchantes. Celles qui m'infligeaient des douleurs glaçantes, percutantes, constantes. J'étais ainsi couché dans cette étendue blanche intacte qui recouvrait ma pelouse à la perfection. J'imaginais qu'elle était infinie, sans début ni fin. Le froid qui embrassait ma peau m'apportait un apaisement que je n'aurais pu apprécier en aucun lieu. Elle me pénétrait de toute part, anesthésiant chaque cellule de mon corps et je savais enfin ce que signifiait la normalité. Ce sentiment de n'avoir plus mal, d'être en harmonie avec mon être. La délivrance dans son plus simple appareil. Mon esprit vaporeux flottait dans l'immensité opalescente. La neige était la clé de ma paix intérieure.

Marine H Écrivain. ©Tous droits réservés.

* TEXTE ORPHELIN *Bonjour mes chers lecteurs, A l'occasion du "Inktober" qui consiste à relever le défi de rédiger un pe...
10/02/2019

* TEXTE ORPHELIN *

Bonjour mes chers lecteurs,

A l'occasion du "Inktober" qui consiste à relever le défi de rédiger un petit texte ou de réaliser un dessin différent tous les jours du mois d'Octobre sur un thème bien défini, je viens partager avec vous une petite création. Un concept que je découvre et pour lequel je me suis laissée tenter. Voici donc les quelques lignes que j'ai pondues pour l'occasion. Aujourd'hui : 2 Octobre, c'est le mot "stupide" qui est à l'honneur. Ce thème ne me causait pas réellement, mais j'ai voulu m'imposer, si je puis dire, ce challenge, histoire de tester mes capacités.
N'hésitez pas à me faire part de votre ressenti. Bonne lecture.

Stupidité

Comme tous les mercredis, je me dirigeais vers mon groupe de thérapie centré sur la dépression chronique. Non pas que j’en avais réellement besoin, seulement mon médecin pensait que de côtoyer des gens qui souffraient de cette affliction m’aiderait à aborder la vie différemment et me permettrait, en quelque sorte, de me sentir plus forte. Je m’y rendais chaque semaine sans grande conviction puis je m’étais laissée prendre au jeu. Je m’identifiais à ces jeunes, complètement scotchée devant ces émissions de télé-réalité qui les abrutissaient. Une partie de moi voyait d’un mauvais œil ce procédé qui pouvait, à certains égards, sembler malsain. Cependant, j’étais fascinée par ces gens gouvernés par leur désespoir qu’ils essayaient inlassablement de comprendre. Mettre des mots sur des maux. Une peine psychologique qui leur collait à la peau. Je passais ces séances à écouter leurs confidences intimes sans jamais m’exprimer. Heureusement ce n’était pas une obligation. Bien sûr, j'avais moi-même quelques démons dans le placard, mais rien de comparable à ce qu’ils vivaient. Ces personnes étaient au fond du trou, désespérées et en quête d’une main bienveillante qui pourrait les secourir. Je croyais pour ma part, qu’ils étaient eux-mêmes la clé qui ouvrait la porte de leur désir de bonheur. Parler en présence d’un groupe les aidait pour la plupart, à aller de l’avant. C’était un peu la démarche que j’avais entreprise en mettant les pieds ici.
Il y avait cette fille en particulier qui avait attiré mon attention pour une raison que je ne m’expliquais pas. J’avais une empathie pour elle que je ne ressentais pas pour les autres. Son mal-être m’interpellait. Elle était discrète, souvent vêtue de couleurs sombres, ses cheveux longs et bruns lui arrivaient au milieu du dos, son teint pâle et son corps frêle lui conféraient un air malade, pourtant, elle était belle sous cette couche de vêtements amples qui la cachait, la rendant pudique et très renfermée par ses blessures. Au fil des séances, elle s’était ouverte peu à peu et aujourd’hui elle discutait librement sur le fait qu’elle se trouvait faible, ridicule, acculée par la situation, avec une envie de devenir invisible, de ne plus rien ressentir parce qu’elle était profondément dégoûtée par le monde qui l’entourait. Je partageais ce point de vue : restait-il sur cette terre quelqu’un en qui on pouvait accorder aveuglement du crédit ? Son histoire n’avait rien d’extravagant en soi : une gentille fille qui donnait sans compter à tous les gens qui croisaient sa route, victime de quelques hommes qui avaient sans aucun scrupule, abusé de sa bonté exemplaire. Ce sont précisément ces mâles qui étaient à l’origine de sa dépression. Comme la majorité des femmes, elle était en quête du grand amour et le cherchait en vain. Je trouvais cette recherche ridicule. La preuve en était : cette pauvre enfant qui en avait bavé depuis qu’elle avait trop souvent offert sa confiance à des mecs qui n’en méritaient pas le dixième. Elle avait une âme douce et pure, une innocence qui transposait sa naïveté enfantine. Les prédateurs flairaient ce genre de poisson rare à des kilomètres. Les filles désespérées. Des filles qu’ils qualifiaient, dans leur narcissisme débordant, de « stupides ». J’avais énormément de peine pour elle. J’aurais aimé l’aider. Pour autant, je ne pouvais pas vraiment me le permettre étant donné mon passif, puisqu’ayant moi-même eu ma période de « stupidité ».

©Tous droits réservés. Marine H écrivain.

A venir très bientôt, un nouveau poème, d'ici une petite quinzaine de jours. ;)

* POÈME *Bonjour mes lecteurs favoris, ☀️🏖 Les vacances sont là et j'espère que vous allez bien en profiter pour vous dé...
07/09/2019

* POÈME *

Bonjour mes lecteurs favoris,

☀️🏖 Les vacances sont là et j'espère que vous allez bien en profiter pour vous détendre et oublier le stress et les tracas du quotidien. J'en profite pour vous faire lire mon tout nouveau poème (et oui encore un !) 😅.
Comme il est d'usage, votre avis est le bienvenu et le partage d'autant plus ;) C'est important pour moi de savoir ce que vous en pensez.
Bonne vacances à toutes et tous.

Absolution

Je rêve de toi
Je rêve de nous
Amoureux fous
De nos premiers émois.

Un avenir radieux nous tendait les bras
Et puis tout bascula
J'ai échoué
Tout gâché.

Malgré mes efforts
Je ne sais te reconquérir
Nous sommes à moitié morts
Usés par mes erreurs qui t'ont fait souffrir.

Je te demande une ultime fois
Mille pardons.
J'aimerais te retrouver
Toi celui qui m'a tellement faite vibrer.

Je donnerais tout pour retrouver la sécurité de tes bras
Ce bonheur auquel nous aurions dû avoir droit.
Je suis perdue sans ta chaleur.
Transie de tristesse et de peur.

Je t'aime pour toujours et à jamais.
Mille pardons pour ce que je t’ai fait.
Tu t'es assidûment lancé à ma poursuite
Tandis que je prenais la fuite

Terrorisée par ta beauté
Ton visage empli de pureté
Je ne le méritais pas
Mille pardons pour tout ce fatras.

Tu aurais dû m'envoyer paître
Cet acte aurait été justifié.
Tel un phénix tu dois renaître
Et oublier cet affreux passé.

Je sais que tu ne me pardonneras jamais
Je te demande mille pardons.
Je demeurerais à toi contre vents et marées
Toi qui m’as fait retrouver la raison.

Dans mon cœur tu resteras
Cette étoile qui brille de mille éclats
Même si tu ne le crois pas
Cette lueur étincelle encore en toi.

Je te dois tout et plus encore.
Mais je ne te causerais plus de tort
Tu dois te relever et continuer.
Trouver celle qui te fera vibrer

Celle qui te redonnera la vie
La foi et l'amour infini
Que tu m'as fait connaître
Quand tu m'as fait renaître.

Mes cendres éparpillées
Sont là pour te délivrer
Mille fois merci
D'avoir ensoleillé mes nuits.

Je ne saurais endurer de te voir encore subir
Mes fautes qui t'ont fait mourir.
Par ce tableau que j’ai noirci outrageusement
Ma place est dorénavant dans le froid et le néant.

Marine H. © Tous droits réservés.

Vous pouvez vous procurer mes deux derniers romans : Love Hackers et Big Apple sur le site Amazon au format broché et Kindle.

https://www.amazon.fr/Love-Hackers-Marine-H/dp/B073LJYV7Y/ref=sr_1_2?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&crid=LQ2GC9VNX30Y&keywords=love+hackers&qid=1562615556&s=books&sprefix=Love+Ha%2Cstripbooks%2C227&sr=1-2

https://www.amazon.fr/Big-Apple-Marine-H/dp/B071FT6J3J

* NOUVEAU POÈME *Bonjour chers lecteurs, Je partage avec vous aujourd'hui un petit texte inédit, rédigé il y a quelques ...
06/10/2019

* NOUVEAU POÈME *

Bonjour chers lecteurs,

Je partage avec vous aujourd'hui un petit texte inédit, rédigé il y a quelques jours. Il change un peu des autres et aborde un thème différent.
Bien sûr, n'hésitez pas à nous faire part de votre ressenti. 😉

🖋Douce Innocence.

Elle danse,
Elle se déhanche, amusée
Par ce rythme diabolique qui la met en transe.
Entêtée, embrumée.
Son esprit vagabonde au gré des notes enchanteresses.
Son corps ondule suavement sur la musique.
Un sourire insouciant et angélique,
Qui dissimule pourtant une infinie tristesse.
Un vide, une plaie fraîche et béante.
Il a laissé une trace sur son âme pure et enivrante.
Cette beauté qu’il a entachée,
Un bout de son cœur arraché.
Saigne et laisse des marques derrière chacun de ses pas.
Ainsi se dessine le chemin de son désarroi qui s’accroît.
Seule dans une jungle où des monstres la guettent.
Une proie convoitée et offerte.
Démunie et sans défense.
Qu’adviendra-t-il de sa tendre innocence ?
Lorsqu’elle aura la force d’affronter ses démons,
Qui l’entraînent tout au fond.
Elle devra vaillamment se relever.
Accepter de porter ces cicatrices qui l’auront forgée.
Elle sortira grandie, plus belle et assurée.
Prête à conquérir un nouveau monde,
Quand bien même le tonnerre gronde.
Elle embrassera un destin où elle ne craindra plus de chuter.

Marine H. © Tous droits réservés.

À très bientôt mes petits lecteurs favoris 😊

* REMERCIEMENTS *Tout d'abord je vous remercie toutes et tous : nous avons dépasser les 500 likes ! 🎉Ensuite, je vous of...
06/04/2019

* REMERCIEMENTS *

Tout d'abord je vous remercie toutes et tous : nous avons dépasser les 500 likes ! 🎉
Ensuite, je vous offre ce petit poème 😊
N'hésitez à partager et me faire part de vos avis.

Ange déchu à la crinière dorée,
Toi, le seul qui ne m’aie jamais possédée.
Mon cœur tout entier dévoué,
À l’amour que tu m’as consacré.
Qui aurait cru mon adoré,
Que l’on pouvait souffrir d’aimer.
Les larmes que j’ai tant versées,
Ont fini de me faire sombrer.
Mon âme est entachée,
D’avoir été touchée par ta beauté.
Mon corps est essoufflé,
De t’avoir donné plus que je ne le pouvais.
Tu dois maintenant te délivrer,
Des chaînes qui t’ont rongé les poignets.
Pars loin mon aimé,
Sans jamais te retourner.
Je garderai précieusement le secret,
De ces moments heureux, tristement teintés de regrets.

Marine H. © Tous droits réservés.

Procurez-vous mes livres sur Amazon sans plus attendre :

Love Hackers https://www.amazon.fr/dp/B073LJYV7Y/ref=cm_sw_r_cp_apa_i_.kP9Cb1EQR4FQ

Big Apple https://www.amazon.fr/dp/B071FT6J3J/ref=cm_sw_r_cp_apa_i_6mP9CbPNKVCPV

À très bientôt mes chers lecteurs. 💋

Address

New York, NY

Alerts

Be the first to know and let us send you an email when Marine H Écrivain posts news and promotions. Your email address will not be used for any other purpose, and you can unsubscribe at any time.

Shortcuts

Nearby media companies