Clicky

Africa World Press - AWP

Africa World Press  - AWP page d'information multilingues de l'Afrique vers le monde et du monde vers l'Afrique.

Operating as usual

09/26/2022

Mobilisation partielle dans certaines villes de la Russie.

Bientôt les vrais choses vont commencer, la fin du référendum pour l'adhésion des régions du Donbass en Russie. Une simple provocation de L'OTAN- USA - Ukraine déclenchera une puissance de feu innegalée.

09/26/2022

Un groupe de sabotage ukrainien détenu en RPD

Au cours de la perquisition, ils ont trouvé des liasses de bulletins de vote, similaires à ceux utilisés lors du référendum. Sur chacun, des réponses négatives sont pré-marquées sur la question de l'adhésion de la RPD à la Russie.

Reporter

HIER LES N***S, AUJOURD'HUI L'OTANUne colonne de chars lourds Tiger et un camion coincé de la division SS Leibstandart A...
09/26/2022

HIER LES N***S, AUJOURD'HUI L'OTAN

Une colonne de chars lourds Tiger et un camion coincé de la division SS Leibstandart Adolf Hi**er dans la région de Vinnytsia en Ukraine.

Les véhicules blindés américains MaxxPro commencent à s'habituer à la terre quelque part dans le Donbass.

Reporter

Dans un post, "Mali" avait commémoré la bataille de Brody de 1944, au cours de laquelle fut anéantie la division SS Gali...
09/26/2022

Dans un post, "Mali" avait commémoré la bataille de Brody de 1944, au cours de laquelle fut anéantie la division SS Galicie des volontaires ukrainiens (pour lui, cette division SS, responsable de massacres de civils, était des héros).

Reporter

Fin de parcours d'un mercenaire FrancaisEvhen Brah (surnom : "Mali"), qui avait avait servi 5 ans dans la Légion Étrangè...
09/26/2022

Fin de parcours d'un mercenaire Francais

Evhen Brah (surnom : "Mali"), qui avait avait servi 5 ans dans la Légion Étrangère, a été "dénazifié" par les forces armées russes. Sans doute a-t-il obtenu son surnom de "Mali" pour sa participation aux opération militaires françaises au Mali.

À quelques heures du décès de ce néo-nazi, le premier ministre du Mali condamnait justement la France officiellement; de façon virulente, et répétée 2 fois, notamment pour des violations de la souveraineté malienne, prononçant ces termes à la tribune de l'ONU : "Mon pays a été ensuite poignardé dans le dos par les autorités françaises. La précision est d'autant plus utile que nous refusons tout amalgame avec le peuple français que nous respectons.

Les autorités françaises, profondément antifrançaises pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des Lumières, se sont transformées en une junte au service de l'obscurantisme.". On pourrait dire la même chose pour le soutien de la France aux ukronazis.

©AWP

La stratégie d’Hi**er ne sauvera pas Zelensky de la défaite Dans son nouvel article rédigé pour le journal American Cons...
09/26/2022

La stratégie d’Hi**er ne sauvera pas Zelensky de la défaite

Dans son nouvel article rédigé pour le journal American Conservative, Douglas McGregor, conseiller du secrétaire à la Défense sous Donald Trump et colonel de l’armée américaine, partage ses vues actuels sur le conflit ukrainien.

📍 Selon lui, maintenant, sur le plan militaire, Kiev met en œuvre une stratégie «de maintien au sol», qui a déjà été appliquée par Hi**er lors des combats contre l’armée rouge.

Il y a 80 ans, cette stratégie n’a pas apporté le succès aux forces nazies, ayant «privé l’armée allemande de sa capacité à exercer des choix opérationnels», sapé l’efficacité de la logistique et «condamné la Wehrmacht à une destruction lente et écrasante».

Volodymyr Zelensky et ses conseillers de l’Otan sont en train de commettre la même erreur, affirme M.McGregor.

Les pertes ukrainiennes ont toujours été plus lourdes que celles des troupes russes. Actuellement, sur fond de nombreuses contre-attaques menées par les Ukrainiens tout au long de la ligne du front, les taux de pertes ont atteint 20.000 tués ou blessés par mois, écrit l’auteur.

Il souligne que si Kiev doit se dépêcher de montrer les moindres succès militaires en perdant ses meilleurs soldats, Moscou n’est pas du tout pressé et a commencé la mobilisation partielle.

📍 Washington 🇺🇸 n’est pas capable de «mettre fin à la guerre en Ukraine par une défaite des Russes» et «tentera plutôt de transformer les ruines de l’État ukrainien en une plaie ouverte à côté de la Russie, une plaie qui ne guérira jamais», assure Douglas McGregor. Mais les ressources de la Russie lui permettent de relever le défi de cette escalade.

«Washington s’est trompé , il a toujours confondu la volonté de Poutine de négocier et de limiter la portée et le caractère destructeur de la campagne en Ukraine avec une preuve de faiblesse, alors qu’il était clair que les objectifs de Poutine se sont toujours limités à l’élimination de la menace de l’OTAN contre la Russie dans l’est de l’Ukraine», constate le colonel.

📍 Après le Donbass, la Russie «tournera son attention vers la prise d’Odessa, une ville russe qui a vu de terribles atrocités commises par les forces ukrainiennes contre des citoyens russes en 2014», suppose M.McGregor.

📍 Sur le plan économique, la crise en Europe s’aggrave tandis que Moscou contrôle déjà des territoires qui produisent une grande partie du PIB ukrainien.

📍 De plus, l’hiver pourra «modifier le paysage politique de l’Europe» plus que tous les développements du conflit en Ukraine, conclut l’Américain.

Reporter

09/26/2022

🇷🇺🇺🇦 Destroyed equipment of the Armed Forces of Ukraine on the outskirts of Krasny Liman.

Destruction des équipements de l'armée ukrainienne.

La réserve d'or de l'Ukraine se trouve aux USA2014 : Quand l’Ukraine post-Maïdan perdait ses réserves d’orEn mars dernie...
09/25/2022

La réserve d'or de l'Ukraine se trouve aux USA

2014 : Quand l’Ukraine post-Maïdan perdait ses réserves d’or

En mars dernier, le FMI reportait que les réserves d’or officielles de l’Ukraine à la fin du mois de février, tandis que le coup d’État – facilité par le département d’État – contre l’ancien président Victor Yanukovich se concluait, s’élevaient à 42,3 tonnes, ou 8% des réserves…

… et, sous la gouverne du président « mal aimé », les réserves d’or de l’Ukraine avaient augmenté de manière constante, atteignant même un sommet record, juste avant le coup d’État…

Nous avions reporté un incident étrange qui a eu lieu juste après le coup d’État en Ukraine : Durant une opération mystérieuse effectuée de nuit, les réserves d’or de l’Ukraine ont été rapidement chargées à bord d’un avion non identifié qui s’est ensuite envolé avec l’or vers les États-Unis. Selon une source :

« Cette nuit, vers 2h, un avion de transport non enregistré a décollé de l’aéroport de Boryspil. Selon le personnel de l’aéroport, avant que l’avion n’apparaisse, quatre camions et deux minibus-cargo sont arrivés à l’aéroport, et leurs plaques d’immatriculation avaient été enlevées. Quinze hommes en uniformes noirs, portant des masques et des armures de protection, en sont sortis, certains armés de mitraillettes. Ces personnes ont chargé l’avion de plus de quarante boîtes lourdes. …

Après cela, plusieurs hommes à l’allure mystérieuse sont arrivés et sont montés à bord de l’avion. Le chargement s’est effectué à toute vitesse. Les chariots utilisés pour le chargement ont été retirés immédiatement de la piste, et l’avion a décollé en urgence. …

Les responsables de l’aéroport, voyant cette « opération spéciale », ont alerté immédiatement le bureau d’administration qui, cependant, les avisa fortement de « ne pas se mêler des affaires des autres ». …

Plus t**d, des rédacteurs en chef ont reçu un appel d’un des officiers de l’ancien ministère qui les a informé que, selon lui, cette nuit, sur les ordres des « nouveaux leaders » de l’Ukraine, toutes les réserves d’or du pays avaient été envoyées aux États-Unis. »

Cela va sans dire qu’il n’y a aucune confirmation officielle de ces événements.

Notre article, dans lequel nous disions avec humour que le « prix de la libération de l’Ukraine » était de donner son or à la Fed, au moment où l’Allemagne tentait activement de rapatrier son propre or physique de la Fed de New York, avait attiré les moqueries habituelles des médias de masse.

Jusqu’à aujourd’hui.

Lors d’une interview à la télévision Ukrainienne, Valeria Gontareva, la présidente de la banque centrale d’Ukraine a admis, de manière étonnante, que « il ne reste presque plus d’or dans les coffres de la banque centrale. Il n’y a qu’une toute petite quantité, seulement 1% des réserves. »

« Selon les données récentes, la valeur de l’or de l’Ukraine devrait être de $988,7 million. Ce qui veut dire que la proportion d’or dans les réserves est de 8%. Si vous croyez Gontareva, il ne resterait en réalité que $123,6 million d’or. …

Ce chiffre est fantastique, dans la mesure où la quantité d’or, à la fin du mois de février (au moment où les nouvelles autorités avaient déjà pris des positions-clés), valait $1,8 milliard, ou 12% des réserves. …

En d’autres termes, depuis le début de l’année, les réserves d’or ont diminué de presque 16 fois. Le stock d’or en février était d’environ 21 tonnes, ce que rapportait fièrement Sergei Arbuzov, à la tête du NBU en 2010-2012. Alors qu’est-il arrivé aux 20,8 tonnes d’or ? …

Il est impossible d’expliquer cette baisse dramatique, dans le contexte de la dévaluation de la hryvnia, par des ventes d’or. Après tout, 92% des réserves de la Banque nationale sont sous la forme d’une devise étrangère qui est bien plus facile à utiliser pour maintenir le niveau de la hryvnia et couvrir les passifs à court terme. De plus, depuis mars, le prix de l’or a plongé. Vendre de l’or, en de telles circonstances, serait un crime. Il serait d’ailleurs plus avantageux d’augmenter les réserves d’or en convertissant des devises en métaux précieux. …

Mais, apparemment, le résultat n’est pas dû à la négligence ou au manque d’attention de quiconque. Les réserves d’or ont été activement sorties du pays, en raison des vagues perspectives économiques et politiques de l’Ukraine. Quelque chose de similaire est déjà arrivé aux réserves d’or de l’U.R.S.S., quand l’élite autour de Gorbatchev a réalisé que la perestroika menait le pays vers le précipice, l’or s’est mis à disparaître vers une direction inconnue. ».........

Reporter

Burkina: de quoi a peur la France ?Au Burkina Faso, le chef d’état-major particulier de Macron est en « opération démina...
09/25/2022

Burkina: de quoi a peur la France ?

Au Burkina Faso, le chef d’état-major particulier de Macron est en « opération déminage » auprès de Damiba. L’amiral Jean-Philippe Rolland était en mission à Ouagadougou, à la mi-septembre. Objectif : apaiser les relations crispées entre les militaires français et burkinabè.

Mais est-ce réellement le cas ? N’est-ce pas plutôt une panique semée au sein de l’axe US-OTAN depuis la visite de Damiba au Mali où ce dernier a plaidé pour le renforcement des coopérations militaires ? La relance de l’initiative des forces de défense populaire est-elle à l’origine de cette panique et donc cette visite précipitée du chef d’état-major particulier de Macron au Burkina Faso ?

©AWP

Mali/Guinée: CEDEAO mis au chaos !Plus le Mali et la Guinée avancent dans le droit fil de la création d’une coalition in...
09/25/2022

Mali/Guinée: CEDEAO mis au chaos !

Plus le Mali et la Guinée avancent dans le droit fil de la création d’une coalition interafricaine sans précédente au Sahel et dans la côte dans l’objectif de coordonner leurs efforts dans la lutte anti-terroriste mais surtout dans l’objectif de couper toutes mains étrangères et interventionnistes en Afrique, plus l’axe US-OTAN tente de son côté d’intensifier les pressions afin de paralyser cet axe.

La panique au sein de cet axe déstabilisateur a atteint son apogée notamment depuis la dernière visite du général Doumbouya à la veille du sommet de la CEDEAO au Mali. Une visite qui avait les allures d’une contre-offensive US-OTAN.

De plus, les Maliens qui ont célébré, jeudi, le 62ème anniversaire de l'indépendance (22 septembre 1960 ), ont enregistré la présence à Bamako, du président de la Transition de la République de Guinée, le colonel Mamady Doumbouya et des ambassadeurs accrédités au Mali.

Le colonel Doumbouya "a été accueilli, avec tous les honneurs, à sa descente de l’avion présidentiel de la République du Mali, par le président (Assimi) Goïta", chef de la junte malienne, ont indiqué les services de ce dernier dans un communiqué qui parle de "visite d'amitié et de travail".

Les autorités maliennes ont envoyé l'avion chercher le colonel Doumbouya à Conakry. Des photos diffusées par les autorités maliennes montrent les deux hommes en treillis et béret effectuer le salut militaire.

"Je suis à Bamako à côté de mon frère, le président Assimi Goïta, pour fêter l’indépendance du Mali et accompagner le peuple malien, qui est un peuple frère", dit le colonel Doumbouya cité dans le communiqué.

De son côté, et dans le contexte où la CEDEAO ne cesse de menacer le Mali et la Guinée, le président Conakry a sorti une réponse caustique contre le président Umaro Sissoco Embaló. La présidence guinéenne a répondu à la sortie du président en exercice de la CEDEAO qui a déclaré sur RFI-France24 que la Guinée risque de lourdes sanctions si elle maintient la durée de la transition à trois ans.

« Nous regrettons cette sortie solitaire, irresponsable et inappropriée à l’égard du peuple souverain de Guinée », a dit Amara Camara, ministre secrétaire général à la présidence, porte-parole de la présidence.

©AWP

09/25/2022

Centrafrique : à qui nuit les révisions de la constitution ?

Un revers juridique pour le président Centrafricain Faustin Archange Touadéra

ONU : déclaration de guerre malienne !À la tribune des Nations unies samedi, le Premier ministre par intérim du Mali, Ab...
09/25/2022

ONU : déclaration de guerre malienne !

À la tribune des Nations unies samedi, le Premier ministre par intérim du Mali, Abdoulaye Maïga, n’a pas mâché ses mots et a mis les points sur les i, en réitérant la demande « maintes fois exprimée » de son gouvernement d’un « changement de paradigme » et d’une « adaptation de la MINUSMA à l’environnement dans lequel elle est déployée et d’une meilleure articulation de cette mission avec les autorités maliennes ».

Lors de ce discours, le PM par intérim du Mali a évoqué plusieurs autres points dont son « profond désaccord » au Secrétaire général de l’ONU à la suite de sa « récente sortie médiatique », l’accusant de « prendre position » sur l’affaire des 46 « mercenaires » ivoiriens, « une affaire bilatérale et judiciaire », entre deux pays frères, qui « ne relève pas des attributions » de M. Guterres.

Au Mali, notre administration ne travaille pas sur la base de l’oralité, ni des déclarations par voie de presse, par conséquent, nous nous en tenons scrupuleusement à la note verbale de la MINUSMA, référence : MINUSMA/PROT/NV/226/2022 du 22 juillet 2022, dans laquelle il ressort clairement qu’il n’existe pas de liens entre les 46 mercenaires et les Nations unies. Les récentes synchronisations des actions et l’harmonisation des éléments de langage consistant à faire passer le Mali de statut de victime à celui de coupable dans cette affaire des mercenaires sont sans effet.

L’un des points les plus importants a été le terrorisme, ce levier de guerre utilisé depuis des années par les forces d’occupations en Afrique, un levier qui leur sert de justifier leur présence illégale et le pillage des ressources minières. M. Maïga est allé encore plus loin, en accusant clairement l’axe US-OTAN d’envoyer des terroristes dans le pays, de les soutenir et de les épauler. Bref, le PM malien accuse clairement la France et cie d’être des criminels de guerre.

Mais dans ce discours, le PM malien n’a pas hésité de souligner le rôle effectif des forces de défense nationale malienne qui se sont battu corps et âme pour protéger leur peuple face aux terroristes qui se sont infiltrés dans le pays par le soutien de ces mêmes forces colonialistes.

Les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité du Mali restent déterminées à faire face à toutes les menaces, d’où qu’elles viennent. Sous l’impulsion du colonel Assimi GOITA, président de la transition, chef de l’État, le gouvernement du Mali continue d’intensifier les efforts importants pour recruter, former, équiper et renforcer les capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité maliennes.

Je dois dire ici que les actions offensives menées jusque-là ont permis à nos forces de remporter des victoires décisives contre les forces obscurantistes. Elles ont également permis à l’État de reprendre pied et de réaffirmer son autorité sur une grande partie du territoire national, ainsi que de favoriser le retour de plusieurs milliers de nos compatriotes dans leurs localités d’origine.

M. Maïga s’en est également pris à plusieurs dirigeants d’Afrique de l’Ouest. Au président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Umaro Sissoco Embalo, il a signifié qu’il existe un « principe de subsidiarité » entre la CEDEAO et les Nations unies et « non un principe de mimétisme ».

En ce qui concerne le président nigérien, Abdoulaye Maïga n’a pas mâché ses mots et a clairement évoqué le mécontentement du Mali vis-à-vis des politiques et des prises de position non souverainistes du Niger notamment depuis le redéploiement de Barkhane dans ce pays.

À l’endroit de M. Bazoum, il remarquera que le gouvernement de la transition n’a pour le moment jamais réagi à ses propos injurieux pour deux raisons cumulatives. La première raison tient au respect de l’héritage laissé par nos ancêtres, qui consiste à ne pas répondre aux injures par des injures. La seconde raison relève de l’identité de M. Bazoum, l’étranger qui se réclame du Niger. Nous savons que le peuple nigérien frère du Mali, se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches. M. Bazoum n’est pas un Nigérien, son comportement nous réconforte totalement dans notre constat.

Le Mali a renoué des liens efficaces et productifs ; une coalition interafricaine, mais également internationale avec des pays comme l’Algérie et la Russie. Des coalitions gagnant-gagnant contraires à celle que l’axe USA-OTAN a pendant des années imposée à l’Afrique :

Devant l’incertitude et les situations étrangères, le peuple malien adopte une attitude prudente, c’est ce que l’écrivain et le sage Amadou Hampâté Ba, met en relief, en conseillant dans l’étrange destin de Wangrin que : « Si observer est une qualité, savoir se taire préserve de la calamité ». La ministre de la junte française, le Mali vous conseille de vous contenter d’observer sa situation.

C’est l’occasion pour moi de saluer les relations de coopération exemplaire et fructueuse entre le Mali et la Russie, tout en réaffirmant que le Mali reste ouvert à tous les partenaires qui souhaitent l’aider à relever les multiples défis qui l’assaillent, dans le respect strict de sa souveraineté, de son unité et de la dignité du peuple malien.

Bref, ce discours était clairement une mise en garde pour ne pas dire une déclaration de guerre malienne contre tous ceux qui auraient l’intention de nuire aux intérêts du Mali. Le Mali a tracé le chemin, aux ennemis de prendre au sérieux ces mises en garde.

©AWP

Ursula von der Leyen contre l’arrêt des combats en Ukraine : « Le mythe pacifiste européen s’effondre »La sortie de Ursu...
09/24/2022

Ursula von der Leyen contre l’arrêt des combats en Ukraine : « Le mythe pacifiste européen s’effondre »

La sortie de Ursula von der Leyen, qui s’est dite opposée à la fin des combats en Ukraine, a interpellé certains internautes, jugeant les propos de la présidente de la Commission européenne hypocrites.

Les propos de la présidente de la Commission européenne sur les modalités de la fin des combats en Ukraine ont provoqué un tollé sur Twitter.
S’exprimant le 22 septembre à l’université de Princeton aux États-Unis, Ursula von der Leyen a déclaré :

« Je sais que certains appellent à la fin des combats, mais je dois dire que la réalité est la suivante : si la Russie arrête de combattre, la guerre est finie, si l’Ukraine arrête de combattre, il n’y aura plus d’Ukraine ».

« Il y a beaucoup en jeu, pas seulement pour l’Ukraine mais aussi pour l’Europe, pour la communauté internationale et pour l’ordre mondial », a-t-elle ajouté.

Quant aux sanctions imposées à la Russie par l’UE et les États-Unis, elle a pointé que celles-ci étaient « incisives ». Le 21 septembre, dans une interview à CNN, elle a appelé à de nouvelles sanctions contre la Russie suite au discours de Vladimir Poutine le même jour perçu comme une escalade par les Occidentaux.
L’effondrement d’un mythe

« Folie! « L’Europe c’est la Paix » nous vendait-on depuis des années ! Non l’UE c’est la guerre ! Stop ! », a réagi sur Twitter Florian Philippot, président du parti souverainiste Patriotes, candidat malheureux aux législatives en France en 2022.

Sputnik africa

©AWP

Address

Kenmare Street
New York, NY

Website

Alerts

Be the first to know and let us send you an email when Africa World Press - AWP posts news and promotions. Your email address will not be used for any other purpose, and you can unsubscribe at any time.

Contact The Business

Send a message to Africa World Press - AWP:

Videos


x

Other Media/News Companies in New York (show all)

MyORB Tearsheet Comeboltv walter schupfer management Navin Subedi Kahramanmaraş Haber ve Yol Durumu Prio প্রিয়シ︎ Kashmir News Watch-KNW Fact news of Muzaffarpur Khamual Thirthi BDN TV HipHop50 Bowery Boogie Meg Connolly Communications Fernando Live News